Point fort des SUV : l’accès à bord

Il est fréquent que l’édito de l’AJ soit consacré au débat SUV/berline. Vos éclairages se basent en général sur les qualités comparées des deux types de véhicules mais laissent généralement de côté les critères propres au conducteur. Or, avec l’âge, il devient difficile de monter et plus encore de descendre d’une berline basse (j’avais une BMW Série 3). Alors que monter et descendre d’un SUV (j’ai un BMW X1 désormais) ne pose aucune contrainte articulaire ou musculaire. Reste le choix possible d’un monospace, mais là le choix est sérieusement réduit par rapport aux SUV dès lors qu’on recherche une motorisation un peu puissante. Donc en fait le choix souvent n’en est pas un… B.H.

Le style pour les berlines

Il est vrai que les berlines traditionnelle n’ont que très peu d’arguments à opposer à la facilité d’accès à bord des SUV. A regarder de plus près les derniers modèles, notamment la Peugeot 508, il semblerait que ce type de carrosserie n’ait plus l’intention de se battre sur ce point. Les nouvelles berlines misent sur le style, le plaisir de conduite et leur faible consommation. Trois items où elles n’ont aucun mal à faire mieux que la plupart des SUV. On ne peut pas tout avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *