Pourquoi, les constructeurs fabriquent-ils des voitures bi-colores ? 

Peinture_Renault_Photo Olivier MARTIN-GAMBIERQue ce soit en plein jour, sous des réverbères, ou avec des lunettes de soleil, nos voitures n’ont pas la même couleur de carrosserie entre les boucliers qui ont pris une grande importance dans le design, et le reste de la carrosserie. Il y a même des teintes, pour lesquelles, cela est vraiment choquant !  J’ai remarqué, que cela touche toutes les marques, même un Range Rover à plus de 90.000€. Pouvez vous nous l’expliquer ? S.C.

A l’origine, le placement des particules

Vous ne faites évidemment pas référence aux peintures bi-ton (pavillon/reste de la carrosserie) très à la mode actuellement. Votre questionnement concerne les problèmes de métamérisme (différence de couleur en fonction de l’angle sous lequel on regarde un élément peint) de plus en plus fréquents sur les voitures modernes. Les peintures métallisées (propres à l’automobile) intègrent de petites particules métalliques de tailles et formes variées. En fonction de ces caractéristiques et de leur placement lors de l’application peinture, notre œil ne perçoit pas tout à fait la même variante de couleur.  Fabricants de peinture et constructeurs maîtrisent assez bien cette difficulté en première monte sur l’application peinture d’une caisse et de ses éléments de tôlerie. Si les boucliers plastiques reprennent le même type de peinture, ils sont peints dans des cabines autres, en utilisant des solutions différentes. C’est ici que les problèmes de métamérisme apparaissent le plus souvent. En fonction de l’angle sous lequel on regarde une voiture, une aile et un bouclier peuvent sembler de teinte différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *